Blue Flower

Une bande de copains, 5 garçons et 2 filles, on pour quartier général l'Autobus Impérial entreposé dans un hangar désafecté. Pour protéger ce vieux bus anglais à deux étage des intrus, "Prof", l'inventeur du groupe, a mis au point plusieurs pièges.

Glouton, Cap'taine ou Tigrette font aussi partie de la bande de jeunes qui doivent désormais tous s'unir pour combattre un promoteur sans scrupules qui veux raser le hangar pour construire un parking... Cependant je n'ai jamais su comment ils avaient fait entrer le bus dans le hangar avec, pour seule ouverture, une porte, format Playmobil. Le bus Impérial a fait un arrêt sur nos téléviseur le 18 octobre 1972.

 

 

Une émission anglaise destinée tout d'abord aux malentendants et dont les ingénieux animateurs s'emparaient d'un thème pour créer et faire vivre des personnages, mimaient des situations, dessinaient ou faisaient des expériences.

Cette émission très "visuelle" a essayé de nous absorber dans son monde illustré... Et ça a marché. Nous nous sommes laissés capturer en 1975, c'était un mercredi, j'avais une tartine beurre confiture dans la main gauche et mon jogging vert.

 

 

Présenté par Soizic Corne, cette émission tombait en plein milieu de semaine, comme quoi le titre était déjà bien choisi. Soizic nous présentait des émissions, de l'histoire, des reportages pour les jeunes, des dessins animés, enfin tout pour attirer l'attention de jeunes écoliers faisant leurs devoirs scolaires. Cette parenthèse nous dissipa dès le mercredi 8 janvier 1975.

 


 

L'amitié entre deux jeunes enfants âgés d'une dizaine d'années, Jean-Paul et Florence, issus de deux milieux sociaux différents. Un jour, Jean-Paul dérobe à Florence la pierre blanche qu'elle possède puis c'est le début de nombreux défis mutuels où celui qui réussit le défi garde la pierre jusqu'au pari suivant (wikipédia).

Et c'est le début de l'escalade à la va comme j'te pousse, si vous me permettez l'expression. Et qui dessinera des yeux sur l'horloge et qui restera muet pendant une journée et qui veux attrapper la queue du Mickey... etc.

Et même si ça devenait du grand n'importe quoi c'est une série qui se regardait assez facilement en son temps. Par contre j'ai toujours trouvé ça curieux que ces deux bambins suédois s'apellent Florence et Jean-Paul. Ce galet blanc transperça notre écran le 5 janvier 1977.